Dépression, haine, colère, isolement, perte de soi

Bonsoir, j’écris ce message car je suis à un point de non retour et je crois que je n’espère plus grand chose et je n’attends plus rien de personne.
Tout le monde me parle de ses problèmes mais moi on en a absolument rien à faire et jamais on m’aura demandé si réellement ça allait dans ma vie.
J’ai 19 ans et j’ai vraiment une vie de merde.
Ce depuis des années pourquoi me demanderez vous ?
Parce que j’ai une telle haine en moi, une telle colère, une telle rancœur que je ne maitrise pas et qui me bouffe surtout intérieurement.
J’en veux à tout le monde et ça même un psy que j’ai vu n’a pas compris pourquoi alors que moi même j’ai du mal à faire avec.
Je n’arrive pas à l’évacuer elle reste la ancrée en moi et même en essayant de l’évacuer elle revient encore et cela me créée de sérieux problèmes.
Je n’ai pas d’amis mais réellement j’en ai aucun et je pense que je n’en aurais jamais car je ne fais jamais confiance à qui que ce soit et je me renferme énormément sur moi. Je ne peux faire confiance à personne et je préfère cent fois rester seule que l’on me trahisse encore comme on l’a déjà fait dans le passé ou bien que l’on m’abandonne pour n’importe quel motif alors que j’aurais totalement donné ma considération et ma confiance à cette personne.
J’aime être seule mais c’est pesant aussi car ne parler à personne depuis des années c’est dur de même que d’être en présence d’autres personnes que je n’apprécie pas est réellement un fardeau.
Je ne sors jamais et avec qui même je sortirais ?
Je ne fais que étudier, étudier et étudier.
Cela n’a pas toujours porter ses fruits car quand vous avez que ça vous pétez un plomb à un moment ou à un autre et vous baissez les bras.
J’ai toujours eu que ça tandis que les autres en ont toujours bien profiter et ça me fout vraiment la rage (sorties en boite ou avec des amis). Je ne veux plus de cette situation cela dure depuis tellement longtemps mais en même temps j’ai l’impression d’être prise dans une tornade qui n’en finira jamais et les choses qui devraient s’arranger ne s’arrangent pas.
Je n’ai personne pour m’aider à l’exception de certains de mes proches mais c’est tout. Ce n’est pas suffisant et je sais que je passe clairement à côté de ma vie et je ne peux pas vous décrire le sentiment d’échec, de déception et de haine même à ne pas avancer tandis que les autres eux oui. Le pire dans tout ça c’est que je ne me reconnais même plus je me suis perdue totalement et je ne sais pas ce que je veux de moi même qui je suis devenue. Tout est réellement flou…
J’ai parler de la haine que j’avais mais j’ai énormément de peine aussi.
J’ai toujours tout garder pour moi et maintenant tout s’évacue par des larmes ou bien de la colère. Cela me fait du bien mais ça ne me fait pas avancer si ce n’est que ça renforce mes émotions encore plus fortes.
Je ne sais pas si des personnes peuvent comprendre ce que je vis ou peut-être qui auraient vécu un quart de ma situation.
Je pense être comme ça aussi car j’ai été harcelée et ce pendant 4 ans et demi par une personne en particulier qui m’a suivit jusqu’ à il y a encore un peu plus d’un an et « il » n’était pas le seul à m’harceler pendant toutes ses années.
Beaucoup sous-estiment ce phénomène mais moi je peux vous dire combien c’est difficile et marqué à vie.
On vous rejette pour toujours la même chose, on vous le fait remarquer tous les jours. Vous êtes seule en sport ou ne serait-ce que pour manger à la cantine.
Personne ne vous aime et « eux » vont jusqu’à vous donner des surnoms débiles et vous rabaisser plus bas que terre par tous les mots qu’ils auront trouver pour vous enterrer une bonne fois pour toute.
Passé ce cap la, vous êtes laissée dans la nature seule à vos dépens et sans avoir l’aide de personne.
C’est extrêmement dur et les conséquences sont à vie.
Je n’autoriserais personne plus personne ne me dire que ce n’est rien que cela va passer car personne ne pourra vivre le quart de ce que j’ai vécu pendant ces 4 ans et demi et notamment seule sans accompagnement autour si ce n’est par mes parents seulement. Ce « cauchemar » si on peut l’appeler ainsi a été arrêté par les personnes compétentes bien heureusement mais je vois bien qu’aujourd’hui c’est moi qui n’avance plus.
J’attends le temps qui passe, que la vie passe et que je disparaisse.
Je ne profite d’aucun moment et je me concentre toujours sur le jour d’après ou les années à venir mais sans aucune réelle perspective d’amélioration.
C’est peut-être dur à entendre c’est la vérité je n’y arrive plus et je ne sais même plus ce que je veux au fond de moi.
Sortir ne serait-ce qu’en public est un vrai calvaire car je ne supporte pas la vue des gens sur ma personne.
Je ne veux pas entendre ce qu’ils peuvent penser ou encore dire.
Je n’ai aucune confiance en moi et je me compare sans arrêt aux autres c’est très anxiogène mais je ne peux m’empêcher.
Je ne pense pas avoir le droit au bonheur même peut-être que ce n’est pas fait pour moi. Je le vois dans la vie des autres et je pense qu’il est fait seulement pour eux. Je vais même vous dire franco que je les envie vraiment mais bon je ne peux rien y faire. Un truc banal comme peut-être « sortir » avec un gars c’est totalement inenvisageable car aucun ne me trouvera assez belle ou assez bien pour lui. Je serais toujours en dessous des autres. J’ai en plus un récent « crush » mais je me dis à quoi bon ? Me faire refouler non merci je tiens à ma fierté.
Tout ce que j’ai envie maintenant c’est d’aller mieux, d’aller de l’avant et ne surtout plus me poser aucune question.

Ps:J’ai envie de dire aux personnes qui se sentent mal comme moi que vous avez tout à fait le droit mais le pire je pense est de ne pas en parler car cela ne fait qu’empirer et rien avance.
Rien avance et on ne se retrouve plus en tant que nous-même en tant qu’être à part.
Nous allons mal d’années en années et cela ne s’atténue pas quoi que l’on puisse faire.

1 J'aime

Bonjour, je suis nouvelle. J ai lu le commentaire de la p’tite jeune fille de 19 ans. Cela me touche beaucoup. Déjà à ton âge :neutral_face:. . 19 ans, Ç est copains et copines normalement. Aujourd’hui, j ai 58 ans, je suis en train de péter les plombs. Je suis reconnue travailleur handicapée pour Dépression depuis mon jeune âge. Je reste dans ce monde de Survie car j ai des jumeaux Tom et Noa et Anthea ma fille de 27 ans qui est partie à Montpellier avec Cyrille mon gendre depuis 5 ans. Je suis obligée de rester vivante pour eux​:heart::heart_eyes::persevere::persevere: . J aimerais savoir si certains vivent à proximité. Cela nous ferait du bien de partager nos mal de vivre où autres choses :hugs:. Je souffre énormément de solitude. Cela fait une dizaine d’années. Je suis contente d avoir trouvé ce site par hasard. Prenez bien soin de vous :relaxed: Malgré tous nos problèmes. Bonne soirée à vous